Marie-Pierre Preud’homme +32 478 997157 info@orientation-professionnelle.be

Déclencheurs de reconversion professionnelle

Les déclencheurs de l’idée de reconversion professionnelle

A l’origine de toute démarche de reconversion professionnelle, il y a un questionnement !
Il peut être déclenché par  différents facteurs, externes (du à l’entreprise, l’institution,.. )  ou/et internes au travailleur (motivations, valeurs, priorités …).
Ces 2 axes interfèrent et s’impactent l’un l’autre.

1) Facteurs externes
Différents types de changements sont susceptibles d’amorcer le questionnement, parce qu’ils nécessitent de l’adaptation. C’est le moment pour la personne d’effectuer un bilan, se traduisant par, « est ce que çà vaut le coup que je change, moi personnellement ou de travail, voir de métier? »
=> Exemples de déclencheurs initiés par l’entreprise :

  • évolution du marché de l’emploi,
  • modifications de conditions de travail, de législation, …
  • relations professionnelles perturbées,
  • changement de management,
  • implémentation d’une nouvelle stratégie commerciale,
  • transformation de l’espace de travail (passer d’un bureau à un open space,..)
  • mode de travail : perte d’autonomie dans le travail, perte de responsabilité,
  • exigence de performances et de rentabilité inatteignables au regard des moyens fournis
  • pression par diminution d’effectif,..
  • …….

2) Facteurs internes, propres à la personne

A un moment donné de sa vie, elle constate un inconfort, ou elle se pose question suite à un événement personnel, un anniversaire, un âge symboliquement charnière pour elle. Voici quelques exemples de stimulations internes à l’ouverture au changement :

  • une envie de progression, d’évolution,
  • une prise de conscience,
  • une envie de cohérence entre travail et ses valeurs personnelles
  • un souhait de gagner plus d’argent
  • l’ennui au travail
  • l’envie de se lancer de nouveaux défis
  • un besoin d’utiliser ses compétences
  • une quête de sens

Lorsqu’une personne se trouve face à un ou plusieurs de ces éléments : 3 attitudes possibles !

  • La résignation
    Elle peut être sereine ou assortie de rancœur, de frustrations, regrets,…
  • L’envie de changer, sans passage à l’acte
    Elle entretiendra une sorte de rêverie, un fantasme sur un avenir potentiellement intéressant pour elle. Cette activité mentale jouera un rôle de distracteur, lui permettant de supporter une réalité difficile. Mais cette étape ne peut durer éternellement, soit elle mène à la frustration, aux regrets, voire à la dépression soit au passage à l’action.
  • L’envie de changer avec un passage à l’acte
    Soit la personne ne se pose pas de question et fonce tête baissée vers une autre opportunité de travail, soit elle prend le temps de faire le point et utilise ces circonstances comme opportunité de progression, de remise en question. Par cette attitude elle se donne toutes les chances d’une reconversion épanouissante.

En conclusion
L’amorce de la démarche vers une reconversion professionnelle peut avoir différentes origines et motivations, il n’y en a pas de bonnes ni de mauvaises. L’accompagnement par un coach spécialisé en reconversion professionnelle permettra d’optimiser cette zone de transition, d’objectiver ses choix, entre autres en faisant le tri entre peurs, croyances et ressources personnelles, réalité du marché, …